http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Le sacre d’Alain Gomis au FESPACO 2017.

By  |  0 Comments

Après le Grand Prix du Jury (Ours d’argent) à la Berlinale 2017, le film « Félicité » du Franco-Sénégalais Alain Gomis a remporté hier soir le grand prix du Fespaco tant convoité, l’Étalon d’or de Yennenga… 

Le Marocain Nourredine Saïl, Président du Jury, accompagné des Chefs d’Etats Burkinabé et Ivoirien, remet l’Etalon d’or 2017 au plus beau film de la sélection.

Après « Tei » en 2013, le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis rentre dans l’histoire du Fespaco avec Félicité. Il devient le deuxième réalisateur, après Souleymane Cissé, à remporter deux fois le grand prix. « Félicité » est une très courageuse mère de Kinshasa qui se bat pour trouver l’argent nécessaire à l’opération de son fils, victime d’un accident de la route.gomis2

« C’est un grand honneur de recevoir ce trophée pour la deuxième fois », a déclaré Alain Gomis en recevant son prix avant de remercier toute son équipe, sa magnifique comédienne, Véro Tshanda Bey Mputu.

Alain n’a pas oublié Cheick Fantamady Camara « ce grand soldat du cinéma récemment disparu et qui continue de nous inspirer », mais aussi Khady Sylla et Sembène Ousmane. Notre grand vainqueur surtout dédicacé son prix à « la jeunesse et aux jeunes réalisateurs et réalisatrices », qu’il a exhorté à « se battre », soulignant le rôle à double tranchant des « grands opérateurs ». « On parle de moins en moins de culture et de plus en plus de commerce », s’est désolé le réalisateur, estimant que le « cinéma est en danger aujourd’hui ».

Alain est soucieux de l’avenir de la jeunesse : « mon rôle maintenant est d’essayer de tendre la main, de créer des ponts, de préparer et de travailler avec la nouvelle génération ».

PALMARÈS COMPLET FESPACO 2017

COMPÉTITION OFFICIELLE : FICTION LONG MÉTRAGE

 Etalon d’or

« Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

Etalon d’argent

« L’orage africain – Un continent sous influence » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

Etalon de bronze

« A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)SEEX

 

COMPETITION OFFICIELLE : FILMS DOCUMENTAIRES

-Premier prix

« Kemtiyu, Séex Anta (KEMTIYU, CHEIKH ANTA) » Ousmane – William MBAYE (Sénégal)

-Deuxième prix

« Congo ! Le silence des crimes oubliés » de Gilbert BALUFU (R.D. Congo)

-Troisième prix

A footnote in ballet history ?” de Abdel Khalek HISHAM (Egypte)

 

COMPETITION OFFICIELLE : FILMS DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA

Prix du meilleur film de fiction

-“Down side up” de Peter OWUSU – University of Legon ( Ghana)

Prix du meilleur film documentaire des écoles de cinéma
« Nubuke » de Aryee BISMARK – National Film and télévision Institute (Ghana)

Prix spécial des écoles africaines de cinéma

« Heritage » de Fatoumata Tioye COULIBALY (Mali)TUNDU

 

COMPETITION OFFICIELLE : SERIE TELEVISUELLE

Meilleure série télé

« Tundu Wundu » – Abdoulahad WONE (Sénégal)

Prix spécial du jury

« Aphasie » –  Hyacinthe HOUNSOU (Côte d’Ivoire)

 

COMPETITION OFFICIELLE : FICTION COURT METRAGE

-Poulain d’or

« Hymenee » de Violaine Maryam Blanche BELLET (Maroc)

-Poulain d’argent

« The bicycle man » de Twiggy MATIWANA (Afrique du sud)

-Poulain de bronze
« Khallina hakka khir » de Mehdi M. BARSAOUI (Tunisie)

Mention spéciale du jury

« A place for myself » de Marie Clémentine DUSABEJAMBO (Rwanda)

 

PRIX TECHNIQUES ET ARTISTIQUES

– Prix du meilleur montage

 « L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)

-Prix de la meilleure musique

– « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

– Prix du meilleur décor

« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

– Prix du meilleur son

« Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)

– Prix de la meilleure image

« Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger)

– Prix du meilleur scénario

« La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)

– Prix de la meilleure interprétation féminine

 « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)

– Prix de la meilleure interprétation masculine

« Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)

– Prix de la meilleure affiche

« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)

-Prix Oumarou Ganda

« Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)

-Prix Paul Robeson

« Frontières », Apolline Traoré (Burkina Faso)DUSAJAMBO

 

PRIX SPECIAUX

-Prix Félix Houphouet-Boigny du Conseil de l’Entente

« Frontières » de Apolline Traoré, Burkina Faso

-Prix CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest africain

« Frontières » de Apolline Traoré du Burkina.

-Prix UNICEF

« La rue n’est pas ma mère » de Jérôme N Yaméogo  (Burkina Faso)

-Prix de la ville de Ouagadougou

 « La rue n’est pas ma mère » de Jérôme N Yaméogo  (Burkina Faso)

-Prix « Sembène Ousmane » de EcoBank

 « Wulu » de Daouda Coulibaly  (Mali)

-Prix « Soumanou Vieira » de la Féderation africaine de la critique cinématographique (FACC)

 « A mile in my shoes » de Said Khallaf (Maroc)

-Prix « Signis »

« The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du sud)

 Mention spéciale à « A mile in my shoes » de Said Khallaf du Maroc par le jury de l’Association catholique mondiale de la communication (SIGNIS).

-Prix « Thomas Sankara » de la Guilde africaine des Réalisateurs et producteurs

« A place for myself »de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

– Prix « de la chance » de la LONAB

« A place for myself »de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

-Prix de l’ONG WaterAid pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement

« Le puits » de Lofti Bouchouchi (Algérie)

-Prix santé et sécurité au travail

 « Bons baisers de Morurua » de Larbi Benchiha (Algérie)

-Prix spécial de l’Assemblée nationale

 « L’Orage africain » de Sylvestre Amoussou (Bénin)

-Prix Union européenne et ACP

« Kemtiyu, Séex Anta (KEMTIYU, CHEIKH ANTA) » Ousmane – William MBAYE (Sénégal)

« The bicycle man » de Twiggy MATIWANA (Afrique du sud)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *