http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Éric Ébodé : le prix de l’effort !

By  |  1 Comment

Alors que ses armes secrètes sont l’effort et l’amitié, Eric EBODE se démarque par son dévouement à la tache et son talent à l’écran

Eric Ebodé fait son entrée au cinéma en 2009 par une formation dirigée par Gérard Essomba Many. Dès lors, il va enchainer les plateaux de tournage et compte désormais une dizaine de longs métrages à son actif donc Braquage à la Camerounaise, Orly, Le colis, Larme du crime et des courts et moyens métrages tels que Moi, que s’est il passé cette nuit là?, Tumeur maligne, L’image du pire et des séries télé donc Harraga, la Petite Thérèse, Au cœur de l’amour.

En 2014 il est sacré « meilleure interprétation masculine » au First short film.

Actuellement il prépare un long métrage intitulé « Faites entrer le condamné », un film dans lequel il compte tout donner. Son modèle dans le jeu et la comédie est la vedette de la télé depuis sa tendre enfance : Salomon Tatmfo alias Essola comme on aime l’appeler mais c’est auprès de son ami Alain Bomo bomo, son « frère d’une autre mère » que Eric Ebodé vit le plus d’expérience cinématographique. En effet leur collaboration dans les projets : Dream Cast Show, émission de téléréalité sur la formation des acteurs de cinéma ; le film « Braquage à la Camerounaise » en passant par une série de court et moyen métrages ; le projet à venir « Faites entrer le Condamné » fait de ces deux les « Matt Damon et Ben Afflek » africains.

Spécialisé dans le coaching des acteurs et le montage, Eric et son entourage sont réputés pour faire de bons films à très petit budget. Ce qui renforce l’espoir chez ce jeune talent de devenir un jour l’un des meilleurs de sa génération en jeu d’acteur et rafler des prix en Afrique et dans le monde. En bon pédagogue, il entrevoit à long terme ouvrir une école de cinéma au Cameroun.

ebode

1 Comment

  1. Francis TENE K

    17 septembre 2017 at 12 h 23 min

    Bravo a toi Éric E. le combat continue

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *