http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Hidden figures, l’incroyable destin de trois afro-américaines

By  |  0 Comments


En voulant changer de vie, elles ont changé l’histoire alors que la ségrégation raciale et les inégalités hommes-femmes sévissent aux états unis d’Amérique dans les années 1960.

Sortie début 2017, « Hidden figures » ou « les figures de l’ombre », le film du réalisateur Théodore Melfi est de nouveau au cœur de l’actualité aux lendemains de la journée internationale des violences faites aux femmes. Même s’il ne traite pas directement du thème de cette journée, il n’en demeure pas moins que ce film met en exergue la bravoure et la détermination de la femme dans un contexte hostile et défavorable à son épanouissent. Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines, Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson travaillent à la NASA et qui se retrouve entrain de permettre aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

LOS ANGELES, CA - JANUARY 29:  (L-R) Actors Octavia Spencer, Taraji P. Henson, Janelle Monae and Kirsten Dunst, winners of the Outstanding Cast in a Motion Picture award for 'Hidden Figures,' poses in the press room during the 23rd Annual Screen Actors Guild Awards at The Shrine Expo Hall on January 29, 2017 in Los Angeles, California.  (Photo by Steve Granitz/WireImage)

Actors Octavia Spencer, Taraji P. Henson, Janelle Monae et Kirsten Dunst, posent pour tendancespeoplemag.com

Depuis les Golden Globes et les oscars, Les Figures de l’ombre ont le vent en poupe et nous ne pouvons que comprendre cet engouement. Ces jeunes femmes de la NASA ont aidé à changer le quotidien de milliers de femmes et ont osé affronter une société glacée dans ses préjugés. Le casting est bien sûr fabuleux : Taraji P. Henson, Osctavia Spencer et Janelle Monaé sont des plus audacieuses et leur jeu est d’une sublime justesse. En 127 minutes de film, le réalisateur a réussit l’exploit de faire revivre aux cinéphiles les états unis d’Amérique des années 60 tout en racontant séparément l’histoire de chacune des personnages principales avec ses propres qualités et défauts, sa vie personnelle et ses ambitions.

hiddenfigures

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *