http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Rencontre avec…Lucie Memba Bos 

By  |  0 Comments

« Le talent reste mon meilleur atout. A cela ajoute une bonne dose d’humilité et de détermination »

Lucie Memba Bos est la première actrice Camerounaise à être nommée dans la catégorie de la meilleure interprétation féminine depuis l’histoire des Trophées francophones du cinéma. Originaire de l’Ouest Cameroun et ancienne miss de la même Région, sa beauté et son talent ne laisse personne indifférent. Cette mania du travail puise sa force et son inspiration dans sa famille. « La patrie d’abord » de Thierry Ntamack est le film dans lequel notre star a retenu l’attention du jury de cette compétition internationale. A la veille de l’évènement qui se tiendra à Yaoundé et Douala du 04 au 16 Décembre 2017, Lucie Memba Bos révèle ses atouts pour remporter les trophées Francophones du Cinéma.

Dites nous en quoi consiste la journée d’une actrice de cinéma au Cameroun ?

En ce qui me concerne, ma journée d’actrice de cinéma se résume en plusieurs points dont essentiellement du sport, la relaxation, la recherche, le visionnage des films, la lecture etc. mais la plupart du temps je suis sur un plateau de tournage où je prends un réel plaisir à travailler.

Vous avez eu à côtoyer différents milieux cinématographiques aux travers des pays que vous avez visités. Sur une échelle de 1 à 10, ou situez vous le cinéma camerounais ?

Personnellement je pense que le cinéma camerounais se situe au juste milieu, à savoir (5) car il est ambitieux et en plein essor mais il reste encore énormément à faire notamment sur le plan de la formation, de la production et de la distribution.

Comment définissez-vous vos rapports avec Thierry Ntamack ?

Thierry Ntamack et moi avons écrit ensemble des pages de l’histoire du cinéma camerounais aussi bien sur le plan professionnel que personnel, cela est très fort et le restera à jamais.

Et si vous nous parliez des rouages de ce métier. Comment on s’en sort dans le cinéma au Cameroun ?

Écoutez ! Je ne pense pas et ne souhaite en aucun cas être une donneuse de leçon, car à chacun ses astuces pour réussir. Les miens se résument à aimer ce que l’on fait, se former, travailler dur, rester concentrée, apprendre sur les plateaux, rester humble.

Vous avez été nominée dans la catégorie meilleure actrice pour le compte des trophées francophones du cinéma. Comment vous êtes vous senti à l’annonce de cette nouvelle ?

Ooh ! Vraiment reconnaissante et surtout très heureuse et honorée que mon travail ait marqué les esprits.

Au delà du titre, que vous a apporté concrètement cette nomination?

Cette nomination m’a honoré, et m’a apporté de la fierté, mais surtout m’interpelle et m’invite à travailler davantage.

 

Si vous aviez gagné ce prix, à qui l’auriez-vous dédié ? Et pourquoi ?

Si j’avais gagné le prix, je l’aurais dédié à mes enfants, pour tous ces moments où ils avaient besoin de maman alors qu’elle était sur un plateau de tournage.memba

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *