http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

« Coup de foudre à Yaoundé » sera 100% camerounais

By  |  0 Comments

Malvoyant, le producteur de cinéma annonce le début du tournage de ce film pour le mois d’avril prochain…

Présentez-nous votre film dont le tournage débutera dans quelques jours…

« Coup de foudre à Yaoundé » est un film que j’ai écrit en me basant sur mon entourage et mon vécu quotidien. Je raconte l’histoire de Rose, une jeune camerounaise qui excelle dans le mannequinat. Elle gagne bien sa vie. Ses problèmes commencent lorsqu’elle tombe amoureuse d’un Français en visite touristique au Cameroun. La famille de ce dernier pense comme la quasi-totalité des Français, que les Camerounaises sont des profiteuses qui ne veulent de ces relations que pour voyager et obtenir facilement les papiers. Mais le film va présenter une toute autre réalité. Je veux montrer le visage d’une Afrique qui n’attend pas tout de l’Europe. Une Afrique belle, forte et surtout indépendante.

De manière concrète, quand débutera le tournage et quelle en sera la durée ?

Le tournage débutera le 01 avril prochain. Il va durer un mois. Je suis au Cameroun depuis presqu’une semaine pour rencontrer des acteurs et recenser les sites de tournage. Il faut dire que 90% du film sera tourné ici (au Cameroun, Ndlr) et 10% en France. De plus, je compte également faire intervenir des acteurs locaux comme Martin Poulibe, Blanche Bana, Wakeu Fogaing, etc. Je veux que ce film soit une référence pour notre cinéma.

Vous n’êtes pas seulement le scénariste, mais aussi le producteur. Pouvez-vous nous dire d’où proviennent les financements ?

Je dois avouer que l’aspect du financement m’a posé un problème. Quand j’ai présenté mon film aux producteurs français, ils ont refusé de le financer si je ne changeais pas l’histoire. Au lieu de l’histoire d’amour j’aurai dû raconter une affaire de guerre tribale, ou d’enlèvement. En bref, présenter l’Afrique sous son mauvais jour. Chose que j’ai refusé. Résultat : ils ne le financeront pas. Je vais le faire avec mes moyens. Je compte aussi sur des financiers locaux. Je souhaite que ce film soit 100% camerounais.EWING 2 EWING

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *