http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Un documentaire choc sur la vie et la mort de Whitney Houston

By  |  0 Comments


Whitney Houston, star planétaire de la chanson, interprète hors du commun, est retrouvée morte dans la baignoire d’un hôtel à Los Angeles le 11 février 2012. Tout portant à croire qu’inconsciente, elle s’est noyée. Les restes, une bouteille de champagne ouverte, une bière vide, la nourriture d’un room-service, servent de seuls indices visibles du panorama morbide.

Plus de six ans après, un documentaire réalisé par Kevin MacDonald lui est consacré. Sorti le 5 septembre 2018, la production évoque de nouveau les violences conjugales, les problèmes de drogue et d’alcool dont souffrait la super star. Mais il fait aussi des révélations fracassantes sur un viol dont Whitney aurait été victime durant son adolescence, sur sa bisexualité dont les racines remonteraient à ses jeunes années. Un flash-back qui fait revenir un nom : Robyn Crawford.

Robyn Crawford et elle emménagent ensemble dès la fin de l’adolescence. Robyn, inévitable porte d’accès à la star, est identifiée comme sa « meilleure amie ». Elle conseille Whitney, gère l’emploi du temps, les tournées, le quotidien, apporte le dernier réconfort avant la nuit. En fait, elles s’aiment. Cependant, elle ne peut rien face à l’emprise toxicomane de Bobby Brown, le mari de Whitney, qui ne découvrait pas le joint et la cocaïne avec le bad boy d’Hollywood (elle avait snifé sa première ligne de cocaïne avec son frère aîné).whitney

En 2000, Robyn décide de rompre avec elle. Les deux amies ne se parleront plus jamais. Dans une interview accordée récemment, Bobby Brown avoue que son ex-femme serait peut-être encore en vie si Robyn était restée dans sa vie.

En 2009, Whitney tente un grand-retour avec « I look to you », son septième album. Mais, affaiblie par les excès et un divorce prononcé trois ans plus tôt et dont elle se remet péniblement, Whitney Houston ne tient plus. Le souffle court, la diva américaine annule des dates. Sans argent, sans perspectives, sans amis, Whitney Houston atterrit à Los Angeles une semaine avant sa mort pour chanter à la fête rituelle de Clive Davis, la veille des Grammy Awards. Aperçue titubant lors d’un dîner, elle se procure de la drogue. Mais Whitney ne voulait pas mourir ce jour-là, elle voulait juste prendre un bain… Et sniffer quelques lignes de cocaïne, une fois seule dans sa suite. Pour calmer ses angoisses, parce que c’est comme ça qu’elle survivait depuis si longtemps.

Le documentaire de Kevin MacDonald fait parler les témoins de la brillante et tragique destinée de « The voice ».

Mandatory Credit: Photo by RICHARD YOUNG/REX/Shutterstock (301137dm) WHITNEY HOUSTON BRIT AWARDS CEREMONY, LONDON, BRITAIN - 16 FEB 1999

Mandatory Credit: Photo by RICHARD YOUNG/REX/Shutterstock (301137dm)
WHITNEY HOUSTON
BRIT AWARDS CEREMONY, LONDON, BRITAIN – 16 FEB 1999


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *