beauté,mode et cinéma
http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Dans le jardin secret de Bamba Bakary, le précurseur de l’humour en Côte d’Ivoire

By  |  0 Comments

«Je suis le précurseur de l’humour en Côte d’Ivoire». Bamba Bakary, humoriste ivoirien, ne s’en cache pas. Mieux, il s’en félicite. Alors cadre au défunt Air Afrique, son autre envol sur les scènes du monde et plateaux de tournages ne sera possible grâce à son humour. Sa bonne humeur. « Au départ, on ne nous prenait pas au sérieux et je ne cessais de dire que l’humour c’est un art. Plus il en aura, plus ça prendra de l’ampleur. On l’a dit, on n’a pas été écouté. En Afrique, on prend le comédien pour un va-nu-pieds, celui qui vient juste pour mentir. Aujourd’hui, je suis très content de la relève, du suivi normal de la procédure, parce que beaucoup sont venus et ont appris. Ils se sont perfectionnés. D’autres sont doués naturellement…

Voyez donc aujourd’hui la place que tient l’humour en Côte d’Ivoire. C’est le spectacle artistique le plus porteur aujourd’hui sur tous les plans. Tant sur le regroupement au plan humain que sur le plan financier. Un spectacle d’humour affiche plein. Mais, ce ne sont pas tous les spectacles de musique ou les artistes-peintres et stylistes qui peuvent faire le plein de la salle de 4000 places – Espace Anoumabo », se réjouissait récemment le comédien-humoriste, dans un entretien.  Pour lui,  l’humour certes, mais le message d’abord. « Les histoires terre à terre, même si elles font rire, ne vont pas loin. Car, le spectateur oublie vite l’histoire quand il passe d’un espace à un autre. Il faut qu’il y ait un message au fond de vos histoires comme je l’ai fait en vingt ans étant à la télévision. Chaque fois que vous penserez à une de mes histoires, vous en trouverez un message. C’est ce qui est important dans l’humour. Pour ce qui est des jeunes humoristes, il y en a qui suivent, d’autres ne suivent pas. Chacun a sa vision de la vie », confie M.Bamba. Il l’un des rares artistes à avoir été décoré Commandeur dans l’Ordre national du mérite ivoirien quand d’autres sont Officiers et Chevaliers. « Cette décoration a été faite un 7 août par le président de la République. C’est un grand honneur que tout le monde n’a pas. Deuxio, l’humour, grâce à Houphouët, m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui. On ne peut parler d’humour en Côte d’Ivoire sans toutefois citer Bamba. Dans une cour en Côte d’ivoire, la population de vingt ans en moyenne connait Bamba.  D’autres diront ne pas le connaître physiquement, mais à travers la télé, ils le connaissent. Ce sont là des satisfactions morales. J’en suis fier », rappelle le comédien-humoriste.

Face à la crise que traverse le théâtre ivoirien, de nombreux acteurs se sont transformés en humoristes. Depuis quelques années, en effet, l’humour ivoirien a connu un boom. Les spectacles d’Adama Dahico, de Zongo de Tao, de Félicia et Manan Kampess et ceux intitulés  « Bonjour 2020 »,  « 50 ans du rire »…, rivalisent avec les concerts des icônes de la musique ivoirienne à la salle Anoumanbo du Palais de la culture. Des spectacles à guichet fermé qui démontrent l’intérêt des Ivoiriens pour ce langage artistique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *