beauté,mode et cinéma
http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Ebenezer Kepombia : un véritable prodige du cinéma africain

By  |  0 Comments

Né le 19 mai 1970, cet enseignant de vocation est à la fois acteur, scénariste, réalisateur et producteur très connu dans l’univers du cinéma camerounais.

Il faut dire que son succès nous amène à nous intéresser à son parcours empreint d’engagement et de témérité. Professeur d’allemand, il n’a pas hésité à abandonner ce qui était considéré pour lui comme un acquis. Il décide alors de se frayer un chemin dans l’univers du cinéma qui ne lui sera pas assez prometteur dans les débuts.

A ses débuts, Ebenezer Kepombia doit concurrencer les fictions étrangères et surtout les télénovelas qui bénéficient de grosses productions et se font une belle place dans l’audimat local. Autodidacte, il commence sa carrière artistique par des courts métrages en 2000 comme : « Le sac d’ignames », « Le masochiste », « Triste St Valentin ». Et en 2005, il réalise son premier long métrage intitulé « Le conjoint d’autrui ». Malheureusement ces œuvres ne connaîtront pas un succès fulgurant auprès du public, même s’il se fait déjà remarquer. Mais grâce à son imagination débordante et à son beau jeu d’acteur, il commence à gagner de la notoriété en 2007 avec le sitcom « Foyer Polygamique ». Une série de 160 épisodes diffusée sur les chaînes de télévision camerounaises. Il enchaîne avec d’autres séries à succès comme « Cercle vicieux », « La belle-mère », « Ennemis intimes », « Reine blanche », « Habiba », « Otage d’amour » et « Madame, Monsieur ».

De fil en aiguille, avec la détermination et la volonté ses productions cinématographiques connaîtront un franc succès. Aujourd’hui, anciennes ou nouvelles, ces séries ont gagné les écrans des chaînes de télévision internationales (TV5 Monde, A+). C’est d’ailleurs le lieu de rappeler qu’Ebenezer Kepombia est le premier camerounais dont la série a été traduite en langue espagnole et diffusée au Mexique. C’est également avec un grand plaisir que le groupe Canal+ lui a déroulé le tapis rouge pour la série à succès « Madame, Monsieur », tout en réitérant son engagement pour l’accompagnement et la promotion des œuvres cinématographiques africaines. Pas étonnant non plus que l’une de ses séries, « Otage d’amour » ait été sélectionnée lors du cinquantenaire du Fespaco.

Grâce à Ebenezer Kepombia, de nombreux acteurs ont été révélés au grand public. Quelques amateurs du cinéma devenus professionnels à cette date, ont également pu devenir des producteurs. Son implication dans le développement de l’industrie cinématographique lui a valu une médaille de Chevalier remis par Paul Biya, président du Cameroun.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *