http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Hawa Adan Hassan, une jeune créatrice autodidacte à la conquête de Mogadiscio

By  |  0 Comments


Âgée de 23 ans seulement, cette jeune femme somalienne réalise son tendre rêve après de brèves années d’apprentissage personnel.

Chaque fois que la styliste somalienne Hawa Adan Hassan met la dernière main à une nouvelle robe commandée par une cliente, elle réalise un peu plus son rêve d’adolescente. ” Toute ma vie, la mode a été un rêve“, explique la jeune femme de 23 ans installée à Hamarweyne, le cœur historique de la capitale somalienne, Mogadiscio.
Dans un pays plongé depuis près de trois décennies dans la guerre civile puis une insurrection islamiste radicale armée, la manière de s’habiller figure très loin au rang des préoccupations de la grande majorité de la population, qui se bat pour survivre.
Mais depuis que les islamistes ont été chassés de Mogadiscio, la capitale renoue progressivement avec une activité qui faisait sa réputation dans la région avant le début de la descente aux enfers en 1991.
La population a ainsi reconquis ses plages et les cafés font le plein, le jeudi soir, d’une jeunesse parfaitement connectée au reste du monde grâce aux téléphones portables et à un solide réseau internet.

Quand il s’agit de s’habiller, toutefois, le choix est plutôt sommaire: d’un côté, de coûteux vêtements importés pour les nantis, de l’autre, des vêtements confectionnés localement. Un équilibre que Hawa et d’autres jeunes stylistes somaliens souhaiteraient bousculer, en proposant une mode “made in Somalia”.
Pour Hawa, tout a commencé en classe de dessin à l’école, où son inspiration la portait moins vers les paysages et les animaux de ses camarades que vers des esquisses de vêtements. Puis elle s’est mise à apprendre la couture, afin de transformer ses dessins en objets réels. “J’ai réalisé que ça pouvait devenir mon domaine de compétence”, résume cette jeune fille mince, souriante et spontanée, qui aime regarder des séries à l’eau de rose sur des chaînes arabes ou turques “, ajoute-t-elle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *