http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

La styliste togolaise Danielle Engel créé sa marque vestimentaire

By  |  0 Comments


La Montpelliéraine d’origine togolaise à su proposer grâce à ses doigts de fée, son propre style à partir des collections uniques et des tissus dignes de la haute-couture.

Dans son écrin rue de la Croix-d’Or, à Montpellier, Danielle Engel s’affaire à toucher des échantillons de tissus. Les robes rouges, les blouses et les jupes se parent de fleurs stylisées côtoient les manteaux de laine lourds et bruts pour affronter les frimas avec classe. Ce mélange des styles, ses couleurs et ses matières inspirent Danielle Engel, qui vient de lancer sa propre marque.

Toutes les collections sont pensées et conçues à Montpellier. Environ 80 % de des vêtements sont fabriqués en France et 20 % en Europe, pour garantir une consommation éco responsable. A première vue et au premier toucher, les tissus sont d’une qualité incroyable. Ils proviennent principalement de France, d’Italie et du Japon et je travaille avec des chutes des plus grandes maisons de couture comme Chanel ou Givenchy “, a-t-elle laissé entendre.

Une question de volonté

Dans son Togo natal, elle n’imaginait pas avoir sa marque. Petite, elle aide sa maman à tailler le coton. Elle intègre la Greta du design de la mode à Paris : ” Je n’avais clairement pas le niveau. J’ai dû travailler plus que les autres”. La jeune femme indépendante et audacieuse fait ensuite ses armes dans plusieurs grandes maisons de prêt à porter comme retoucheuse. Sauf que pour rester en France il faut des papiers “.

Considérée comme une personne courageuse et talentueuse, en 2005 elle rencontre et tombe amoureuse de Guy. Deux ans plus tard, elle s’installe dans le Clapas pour y ouvrir un second atelier, avenue du Père-Soulas. Parallèlement, elle donne vie à son fils, Théo. Et puis la vie la chambarde encore avec la perte de son frère. Un trou noir dans lequel elle est aspirée. “J ’avais envie de retourner en Afrique pour vivre cette tristesse “, précise-t-elle

Grâce au soutien de Guy, elle rejoint l’École de la Chambre syndicale de la Couture à Paris en 2014. Une sorte d’aboutissement pour Danielle qui peut créer sa propre marque. On l’encourage alors à faire de la haute-couture. Ce qu’elle veut c’est proposer de l’exclusivité du 34 au 44. Une approche dans le temps mais qu’on ne retrouve pas à chaque coin de rue.

Collectionneuse

La femme Danielle Engel est élégante et romantique. Danielle manie les couleurs chaudes, les motifs et les matières pour faire vibrer un vêtement. Tissus chaîne et trame, dentelle, velours et mousseline de soie. Ses créations sublimées ici par un fil doré, là par un motif tendance ou un jeu de transparence. La collection printemps/ été 2020 invite à une balade romantique C’est une femme légère et consciente de son environnement qu’imagine Danielle. Dentelle, mousseline de soie, coton…des matières, chic et sensuelle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *