http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Le Festival Écrans Noirs 2019 s’est ouvert hier à Yaoundé

By  |  0 Comments

La 23ème édition du festival de cinéma Écrans Noirs s’est ouverte le samedi 13 juillet 2019, au Palais des Congrès de Yaoundé.

La soirée a été riche en sons et en couleurs hier dans l’enceinte du Palais des Congrès de Yaoundé. En effet, la cérémonie a démarré par un ballet représentatif de différentes régions camerounaises. Ceci dans le but de véhiculer l’importance des valeurs promues par la diversité et le vivre-ensemble. Après ce moment , a suivi l’hommage rendu aux disparus du cinéma africain qui ont marqué l’histoire du film africain notamment les cinéastes, les réalisateurs et les acteurs.

Dans son mot de bienvenue, le délégué général dudit festival, Bassek Ba Kobhio, n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance à toutes les parties prenantes de l’événement. ” Je voudrais remercier tous les cinéastes et surtout les cinéastes camerounais qui nous ont obligés à inviter certaines personnes cette année. Plusieurs délégations représentées ici par les stars du cinéma m’honorent de leur présence. C’est un honneur pour moi d’accueillir toutes ces sommités du cinéma africain venues célébrer le cinéma dans sa plus large définition…Le public je voudrais vous remercier parce que c’est grâce à vous que nous tenons “, a-t-il déclaré.  Avant de terminer son allocution, Bassek Ba Kobhio a annoncé l’imminente arrivée de quelques célèbres acteurs tels que Thomas Ngijol et John Dumelo.

Au cours de la déclaration d’ouverture de la cérémonie, le représentant du ministre des Arts et de la Culture a souligné qu’il est important de faire pérenniser les Écrans noirs. ” Après 22 ans d’existence, les festival les Écrans noirs a su conquérir le cœur des cinéphiles mais aussi a su valoriser les acquis du cinéma africain. Ce festival, de par son prestige et sa sollicitation, se positionne en Afrique comme le deuxième festival après le Fespaco parce qu’il réunit l’ensemble des entités du cinéma. C’est donc une bonne initiative car elle véhicule les valeurs de paix, de tolérance et d’amour entre les peuples africains. De ce fait nous ne pouvons qu’encourager cette initiative “, a martelé Moctar Ousmane Mey.

D’autres articulations ont été à l’ordre du jour, notamment la projection succincte des films en lice classés dans les neuf catégories. Une présentation qui a permis au public d’avoir un aperçu de la qualité des films et des documentaires qui seront projetés jusqu’au  20 juillet prochain.

La cérémonie s’est refermée par la projection du film intitulé Miraculous Weanpos. Un long métrage réalisé par Jean-Pierre Bekolo primé au Fespaco 2019 (Prix Sembène Ousmane).

(c) Droits réservés.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *