http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Les balafres, marque déposée du mannequin nigérian Adetutu Alabi

By  |  0 Comments

Adetutu Alabi est un jeune mannequin qui a réussi à séduire et faire fondre la toile malgré ses marques au visage. Après sa naissance, quatre traits distincts tels des griffures ont été plaqués sur ses joues. Pour que ses marques s’impriment dans les esprits, il a fallu surmonter intimidation et  moqueries entre autres…

Sur les bancs de l’école, les études d’Adetutu Alabi sont tout, sauf paisibles. A cause de ses marques ethniques, elle est marginalisée jusqu’à l’université et puis un jour : « J’ai décidé que je devais arrêter cette image triste où j’avais constamment ces marques tribales », explique le mannequin de 28 ans. Pour y parvenir elle utilise les réseaux sociaux où elle poste de façon continue des photos d’elle. Elle est ainsi repérée par un photographe à la recherche d’un mannequin aux marques tribales. « Je ne regrette plus mes marques tribales depuis que je me suis retrouvée  et aimée(…) Il s’agit d’un élément culturel et une chose qui faisait partie de l’héritage africain », a déclaré Adetutu Alabi.  Aujourd’hui, en plus du mannequinat, la jeune dame est devenue un model de plus en plus sollicité sur les podiums.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *