beauté,mode et cinéma
http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Martial Ebenezer Nguea: Le nouveau visage des Rific

By  |  0 Comments

Les éditions des Rencontres internationales du film court (Rific) se suivent mais ne se ressemblent pas. Qui aurait pu prédire qu’après 14 années passées à la tête du festival qu’il a créé, Franck Olivier Ndema déciderait de passer le flambeau à Martial Ebenezer Nguéa, un de ses compagnons d’œuvre…

La surprise qu’a provoquée l’annonce n’a rien enlevé à sa solennité. En effet, invité sur la scène pour dresser un mini-bilan de la 14e édition qui s’est achevée le 03 novembre dernier, Frank Olivier Ndema  annonce qu’il s’emploiera désormais à booster la communication et la production. A la fois excité et surpris, le nouveau directeur général des Rific cache mal ses émotions.  Le sourire qui se dessine rapidement sur le  visage de cet homme de 36 ans trahit la joie qui est la sienne.

S’il ne le dit pas, Martial Ebenezer Nguea sait qu’une nomination est souvent accompagnée de nouveaux défis. Heureusement, son ancienne position d’assistant du Dg lui a permis d’identifier les challenges auquel il devra faire face durant son mandat. Pour rendre le festival plus attrayant, l’homme de 36 ans pense avoir trouvé la formule magique. Selon lui, il faut « s’ouvrir au monde via des coopérations et professionnaliser davantage les Rific». Si ses ambitions laissent présager un grand chamboulement au sein de l’équipe d’organisation, Martial E. Nguéa rassure que « ce sera la continuité de ce qui se fait ».  La mission s’annonce certes ardue mais cet ancien étudiant de l’Université de Yaoundé I Ngoa-Ekellé sait pouvoir compter sur sa longue expérience dans le milieu de la culture. Même si le 7ème art semble être son domaine de prédilection. Il est d’ailleurs l’auteur d’une publication intitulée « Reflet de la psychologie sociale dans le cinéma camerounais ». C’était en 2007.  En 2015, il a écrit « La mobilité et les tournées en Afrique centrale ».

Critique cinématographique, directeur de publication du magazine Ciné Press, responsable de la communication du marché des musiques d’Afrique « Le Kolatier » et correspondant particulier du quotidien Mutations, ce ressortissant de la région du Littoral est un homme aux multiples facettes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *