http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Mouna N’Diaye, le visage sur l’affiche du Fespaco 2019

By  |  0 Comments


L’actrice burkinabé est la muse de cet événement, qui s’apprête à célébrer son cinquantenaire. L’occasion pour tendancespeoplemag.com de revisiter le parcours de cette femme aux talents multiples.

Le prochain Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), prévu du 23 février au 02 mars 2019, se prépare activement. Les membres du comité d’organisation ont été installés  le 02 novembre dernier (Yacouba Traoré en est à la tête) et ont reçu pour mandat d’en faire un succès retentissant.

Quelques semaines avant, le 20 septembre 2018, le lancement officiel des activités devant concourir au succès escompté a donné lieu à une cérémonie au cours de laquelle l’affiche officielle du Fespaco 2019 a été  dévoilée. Réalisée par deux graphistes burkinabé, elle met en vedette un visage, celui de Mouna N’Diaye, en mouvement de projection vers l’avenir.

L’actrice burkinabé a été choisie pour incarner ce jubilé d’or. Un choix peu fortuit. Elle incarne « le panafricanisme », valeur chère au Fespaco. Mouna N’Diaye est burkinabé, mais partage ses origines entre le Sénégal, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Mouna N’Diaye est surtout l’une des actrices africaines à la carrière imposante. Née à Paris, elle grandit en Guinée puis retourne en France à ses 18 ans. Mais, c’est en Côte d’Ivoire qu’elle fait ses premiers pas au Théâtre. Polyvalente, elle est tout autant à son aise au cinéma. C’est ainsi qu’elle fait partie du casting des productions comme « La chasse aux papillons » (1992), « Kirikou et la sorcière » (voix off, 1994) ou encore « L’œil du cyclone » (2014). Sa performance dans ce dernier film lui vaudra de nombreux prix dont le Prix Fespaco de la meilleure interprétation féminine en 2015.

Mouna N’Diaye a également réalisé de nombreux documentaires sur l’Afrique, notamment « Tranches de vie » (2008), « Pauline, l’amour en action » (2009),  « Le Prix du courage » (2010).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *