beauté,mode et cinéma
http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Quand faut-il parler de dépression nerveuse ? Voici les 10 symptômes alarmants !

By  |  0 Comments

« Dépression nerveuse » ce terme fait désormais partie du lexique commun, y compris sous des cieux où les signes avant-coureurs étaient assimilés à de la sorcellerie. Normal, car elle est désormais plus récurrente. Face à ce phénomène, il devient nécessaire de pouvoir l’identifier, mais aussi de ne pas la confondre avec un blues passager. Voici ci-après les signes qui ne trompent pas.

 

  • Une tristesse intense est le premier signe de dépression ; elle est particulièrement douloureuse, envahissante et incompréhensible. Cette dernière est quasi permanente et s’accompagne souvent de pleurs inexpliqués et d’un sentiment de désespoir. Le sujet a l’impression que rien de bien ne peut se produire, il est sans espoir et l’affection de ses proches est bien peu pour le réconforter.
  • Le dépressif mène sa vie au ralenti et donc, il n’arrive pas à s’impliquer dans son travail ou dans les relations sociales comme autrefois. Il n’est pas sur la même longueur d’ondes que les autres, ne se sent pas capable de réagir.
  • La victime subit une perte d’intérêt et de plaisir. En effet, tandis que d’autres languissent du meilleur, elle ne désire plus rien, même pas les petits plaisirs quotidiens comme écouter de la musique… afin de changer d’air. La vie devient sans saveur et terne, d’où les envies suicidaires.
  • La baisse de libido fait partie de ses soucis. Désir et plaisir sexuels peuvent diminuer, voire disparaître. 
  • Le sujet est en proie à une grande fatigue, et ce sans avoir fait des efforts particuliers. Il éprouve en permanence une sensation de manque d’énergie que sommeil et repos ne peuvent améliorer.
  • Une personne dépressive connaît une fatigue intellectuelle qui se caractérise par : un manque de concentration, une baisse de l’attention, des difficultés de mémorisation, une perte de mémoire…
  • Les troubles du sommeil s’invitent à son quotidien : insomnie, sommeil peu profond, court et peu réparateur, réveils prématurés ou plutôt besoin excessif de dormir.
  • Le dépressif souffre d’une baisse d’estime de sa personne, pense qu’il ne mérite pas sa vie de famille ni de recevoir de l’amour. Il se dévalorise, se sent inutile, abandonné, pense ne pouvoir rien dire ou faire d’intéressant. Il analyse tout sous un angle absolument négatif et pessimiste.

 

La dépression s’accompagne aussi de signes physiques. L’on constatera donc :

  • Un appétit troublé. Le concerné peut perdre l’appétit, mal se nourrir et perdre du poids, ou a contrario avoir une augmentation de l’appétit et se gaver de sucreries.
  • Des douleurs physiques telles que les maux de tête, d’articulations, des problèmes digestifs.

Alors, si vous vous reconnaissez ou identifiez un proche dans plusieurs symptômes sus-évoqués, un professionnel de la question pourra vous aider au plus tôt et vous ou alors la personne concernée se sentira peut-être mieux qu’elle ne l’a jamais été. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *