http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Comment le styliste Saint Joe a ‘’apprivoisé’’ le faso dan fani dans ses ateliers

By  |  0 Comments

Le Faso dan Fani, le pagne tissé, symbole du patriotisme burkinabè, n’a plus de secret pour le styliste modéliste Joseph Ilboudo alias Saint Joe. Dans ses  ateliers et showroom de Treichville Avenue 21,  c’est avec passion et art que l’homme façonne chemises et boubous à partir de coton, non génétiquement modifié venu directement du Burkina Faso. « Ce sont des pagnes tissés qui viennent directement du Burkina. Je ne les travaille pas cru. Je trouve un moyen de les associer  à d’autres matières…

Cela fait que le produit fini  plus facile de le porter», explique le styliste. Depuis plus d’une vingtaine d’années, autorités politiques et administratives, citoyens lambda, défilent dans ses ateliers de Treichville pour la confection de vêtements tant traditionnels que contemporains qui sont aujourd’hui uniques en leurs genres. « Quand je termine,  mes créations par exemple, on n’est pas obligé de porter le haut et le bas en même temps. Je mets l’accent sur  le jeu de couleur, le choix des motifs, des modèles et de la décoration qui vont avec. Cela fait qu’on valorise notre pagne en l’associant à d’autres choses », confie l’artiste. Et c’est avec fierté que le styliste donne vie à ces pagnes. « C’est un réel plaisir de participer à la valorisation de ce que nous produisons localement.  En plus, c’est  coton 100% naturel », lâche Saint Joe. Pour mémoire, C’est lors de l’accession au pouvoir du capitaine Thomas Sankara, au milieu des années 1980, que la Faso Dan Fani deviendra un symbole national, et le promoteur du savoir-faire local. Déterminé à favoriser l’émancipation des femmes par le travail et le développement des productions nationales, Thomas Sankara impose par décret le port de tenues réalisées en faso dan fani à ses fonctionnaires. « Porter le faso dan fani est un acte économique, culturel et politique de défi à l’impérialisme », avait coutume de dire Thomas Sankara, dont l’inspiration politique était essentiellement basée sur le communisme et l’anticolonialisme. Le gouvernement burkinabè a décidé de faire du pagne tissé Faso Dan Fani (FDF) désormais, le pagne officiel des grandes manifestations au Burkina Faso.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *