beauté,mode et cinéma
http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Le film « OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire » face à de nombreuses critiques

By  |  0 Comments

L’acteur Jean du Jardin reprend le rôle d’Hubert Bonisseur de la Bath 12 ans après le dernier film de la série, réalisé cette fois-ci par Nicolas Bedos. Les nouvelles aventures de l’agent très spécial dans les méandres de la Françafrique étaient attendues. Hubert Bonisseur de la Bath pouvait-il faire rire trois fois ?

Notre agent secret est resté fidèle à lui-même ; cette fois-ci, OSS 117 se rend en Afrique pour mater un coup d’Etat. Il doit faire équipe avec le jeune OSS 1001, incarné par Pierre Niney. La période qu’embrasse le film se situe dans les derniers mois de la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. 

Les critiques en parlent. Le Journal du Dimanche juge que le film « honore un genre, la comédie populaire, souvent maltraité par les cyniques et plébiscité par le public » ; « C’est bête, mais c’est drôle. Et ça fait un bien fou », dit-il. Le Parisien quant à lui, déclare : « Enlevé, bourré de scènes d’action, cet OSS 117 est un festival de situations hilarantes ».

Pour le Figaro, plonger ce personnage dans un autre univers a fonctionné une nouvelle fois. Il déclare : « Le monde a changé et notre agent favori ne s’est aperçu de rien. Une telle inconscience constitue le plus réjouissant des spectacles ». Il reconnait cependant que cette troisième mouture aurait gagné à avoir un quart d’heure de moins. Cela amène à s’interroger davantage sur cette sortie, et d’autres critiques se veulent plus pointus.

Le magazine Première estime que quelque chose cloche : « Le scénario semble faire suivre chaque vanne audacieuse ou gonflée sur l’Afrique et les africains par une scène qui ressemble à une justification ou une excuse ». Dans la même veine, Ecran large trouve qu’un malaise plane dans ce film. Il affirme : « Il y a un véritable problème dans ce troisième opus de OSS 117 : la gestion de ce politiquement incorrect. Si les films de Michel Hazanavicius l’étaient pleinement, ils ne glorifiaient jamais le personnage de Hubert Bonisseur de la Bath pour autant », un véritable regret.

Ainsi, le film nous plonge dans une Françafrique pleine d’humour pour certains, tandis que d’autres y trouvent quelques faiblesses. Il n’en demeure pas moins que la comédie est déjà présente sur plusieurs plateformes dédiées à la promotion des œuvres cinématographiques.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *