http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Les documents de Paulin Soumanou Vieyra acquis par le Black Film Center/Archive

By  |  0 Comments

Le Black Film Center/Archive de l’Indiana University a acquis les documents de Paulin Vieyra, le premier Africain subsaharien francophone à réaliser un film, Afrique-sur-Seine (1955).

Vieyra a été un critique pionnier, historien et producteur à l’époque de la décolonisation des années 1960, il fut le mentor d’Ousmane Sembène, que l’on a qualifié de père du cinéma africain. « IU est depuis longtemps un centre d’études africaines par le biais de bourses, d’enseignements, de conférences et de projections remontant à la fondation en 1961 du programme d’études africaines », a déclaré Terri Francis, directrice du BFC/A et professeure associée à The Media School. « L’acquisition de la collection Vieyra témoigne de cette longue histoire et de l’histoire en cours – les documents que nous amassons maintenant soutiendront et, espérons-le, inspireront les futures histoires de films », a-t-il ajouté.

Le processus d’acquisition a commencé il y a trois ans et pourrait servir aux chercheurs pendant des centaines d’années, a déclaré Francis. « Comme ma mère, ma sœur et mon frère, j’ai hâte de voir l’œuvre historique de mon père reconnue à l’échelle mondiale. De plus, avec ce don, nous espérons que les nombreux manuscrits inédits laissés par mon père pourront être publiés et traduits en anglais », a déclaré Stéphane Soumanou Vieyra, le plus jeune fils de Paulin Vieyra.

Vieyra a été membre fondateur de plusieurs institutions cinématographiques, dont la Fédération panafricaine des cinéastes et le Festival panafricain du film de Ouagadougou, ou FESPACO. Le BFC/A abrite également la collection FESPACO Erna Beumers, 1987-2013, et la collection FESPACO, 2007-2017, qui contiennent toutes deux des publications, du matériel promotionnel et des dossiers de participants collectés par Beumers et l’ancien directeur de BFC/A Michael T. Martin, respectivement, sur place au Burkina Faso au FESPACO.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − quatre =