http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Pathé’O fait Commandeur de l’ordre du mérite culturel de la Côte d’Ivoire

By  |  0 Comments

Paté Ouédraogo dit Pathé’O, créateur de mode, a été fait Commandeur de l’ordre du mérite de la culture par le ministre ivoirien de la culture et de la francophonie. M. Maurice Kouakou Bandaman le jeudi 6 février 2020 à l’institut national supérieur des arts et et l’action culturelle (INSAAC) à Abidjan. Couturier ivoirien d’origine burkinabè , Pathé’O avait été fait Officier de l’ordre du mérite ivoirien par la Grande Chancelière Henriette Dagri Diabaté, il y a quelques années.
Pathé’O est styliste en Côte d’Ivoire depuis 1969. Il a habillé et habille encore de nombreuses personnalités du monde comme l’ancien Président sud-africain Nelson Mandela. Il a notamment été le premier lauréat du concours ciseaux d’Or organisé en 1987 par la société de pagne Uniwax. Depuis quelques années, le styliste consacre ses créations à la valorisation des matières africaines notamment le Faso Dan Fani. Cette distinction honore toute la famille de la mode en Côte d’Ivoire.

On trouve aujourd’hui  des boutiques Pathé’o dans plusieurs grandes villes africaines : Yamoussoukro, Bamako, Ouagadougou, Libreville, Yaoundé, Douala, Brazzaville, Luanda…

Son parcours professionnel pourtant n’a pas été aussi facile ! C’est à l’aube des années 1970, à l’âge de 14 ans, que l’adolescent quitte son Burkina Faso natal pour la Côte d’Ivoire. Je fais la mode par nécessité !», a l’habitude de dire Pathé’O. Cela est d’autant plus vrai qu’il arrive à Abidjan sans grand moyen financier. Il loge chez un parent et suit un apprentissage en couture chez M. Gaoussou Bakayoko à Treichville. Au fil du temps, l’atelier lui sert de dortoir. « Je dormais dans l’atelier sur les machines à coudre. C’était un besoin pour moi », souligne-t-il. Il s’adonne donc corps et âme à la couture. De 1969 à 1973, il apprend la coupe homme chez M. Bakayoko. De 1974 à 1977, il s’initie à la couture dame chez Cheick N’Diaye à Treichville Avenue 7. Pour bien comprendre les détails techniques de la couture, Pathé’O prend des cours par correspondance. En 1977, il décide de voler de ses propres ailes. La vie professionnelle commence. Bravo et félicitations au styliste de renommée mondiale Pathé’O !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *