http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

« Trauma », le film qui raconte la phase post-traumatique d’un préjudice causé à un enseignant

By  |  0 Comments

Réalisé par Cynthia Elizabeth Ngono, ce film en compétition dans la catégorie des longs-métrages camerounais au festival Ecrans Noirs a été projeté le lundi 15 juillet 2019, à la salle Sita Bella (Yaoundé).

(c) Droits réservés.

C’est l’histoire de Ben, un ancien professeur d’art dramatique  victime d’un coup entièrement monté par une de ses étudiantes appelée Samantha. La seule erreur qu’il a commise a été d’avoir gardé le silence après avoir subi l’enfer que lui a causé la jeune dame follement amoureuse de lui. Ce préjudice qui lui a été causé l’a diminué et frustré par le poids d’un passé douloureux qui pèse sur ses épaules. Ainsi, il se laisse lentement aller sous le regard impuissant de sa femme Carole et de son fils Junior.

Mais un cauchemar reste un cauchemar. Difficile pour lui de l’oublier et le mal continue de le ronger. Pourtant quatre ans plus tôt, cette fameuse nuit où les choses ont mal tourné, Ben a mis Samantha en garde. Il aurait pu éviter qu’elle lui enfonce le couteau dans le dos après avoir refusé ses avances. Mais elle l’a fait, alors qu’il essayait de partir de chez elle. Un acte barbare qui lui a finalement coûté la paralysie de ses jambes. Sentant la vie de sa famille menacée, l’enseignant condamné à ne plus marcher décide alors de se lancer à la recherche de Samantha. Surtout lorsque celle-ci kidnappe Junior (fils de Ben et Carole) à la sortie des classes. Assis sur sa chaise roulante, décidé à parcourir des kilomètres pour retrouver son fils, Ben aura finalement eu le courage de mettre fin à cet enfer. Une fois sur le lieu du kidnapping, avec la complicité de sa femme, il réussit à déjouer le plan de Samantha en alertant la police. La criminelle est ainsi mise aux arrêts et Ben retrouve l’usage de ses jambes.

Morale du film

A travers ce film, la réalisatrice et actrice Cynthia Elizabeth Ngono a voulu faire savoir aux cinéphiles que les difficultés font partie de la vie. On n’y échappe pas. Mais il est urgent pour chaque personne de savoir se reprendre en main même quand tout semble avoir été perdu. « J’ai pris six mois plein pour concevoir ce film parce que j’avais un message à véhiculer. Je suis convaincue que je suis intelligente. J’ai fait plusieurs choses dans ma vie qui m’ont donné envie d’essayer et de me dire qu’il faut toujours se battre pour réussir parce que chacun a quelque chose en lui que même l’argent n’achète pas », indique-t-elle à l’assistance venue regarder le film. Le public satisfait de la substance du film n’a pas manqué de lui adresser ses félicitations. « Depuis que je regarde les films camerounais, c’est la première fois qu’un film comme celui-ci me captive autant. Ce film nous enseigne beaucoup de choses à la fois. Et j’avoue que je suis satisfait de tout le travail qui a été abattu pour cette prestation de qualité », indique Michel, réalisateur.

Rappelons que Cynthia Elizabeth Ngono a reçu le prix de la meilleure interprétation féminine à deux reprises aux « écrans noirs » (éditions 2014 et 2017)

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 2 =