http://tendancespeoplemag.com/wp-content/uploads/2016/02/Google-728X90-pixels-TOP-MODEL-TCHAD.jpg

Le gouvernement camerounais récupère le label « Miss Cameroun »

By  |  0 Comments


Le Comité d’organisation dudit concours, initiative privée présidée par Ingrid Solange Amougou, vient d’être désavoué.

Le concours « Miss Cameroun » ne sera plus organisé par un opérateur privé comme c’était le cas jusqu’ici. Le gouvernement camerounais reprend les choses en main. C’est la substance du communiqué de presse diffusé ce 20 décembre lors de l’édition du journal parlé de 17h de la radio publique nationale du pays (Crtv).

La sortie est signée du Pr Narcissse Mouelle Kombi, le ministre des Arts et de la Culture dont l’institution qu’il dirige « a décidé de se réapproprier le concept “Miss Cameroun“ et subséquemment, l’organisation du concours de beauté y relatif ». Le Pr Mouelle Kombi précise dans le même communiqué que « cette option, objet d’une prescription de la haute hiérarchie, est consécutive aux incidents récurrents ayant impacté négativement, ces dernières années, ledit concours ».

En effet, la dernière édition de l’élection « Miss Cameroun », comme les précédentes, a été émaillée de nombreux scandales dont une plainte déposée par l’une des candidates qui accusait le Comité d’organisation de Miss Cameroun (Comica) présidé par Ingrid Solange Amougou, de l’avoir empêchée de gagner le podium alors qu’elle avait été appelée parmi les finalistes dudit concours. Lequel s’était soldé par la victoire d’Aimée Caroline Nseke, jeune camerounaise issue de la diaspora. Celle-ci en avait pris gros dans la figure après son sacre avec la diffusion, sur les réseaux sociaux, d’une vidéo  dans laquelle elle exécutait maladroitement l’hymne national du Cameroun.

Résultat de recherche d'images pour "Miss cameroun"

Une succession de scandales qui a écorné depuis bien longtemps, la réputation de ce concours de beauté. Le gouvernement entend donc sauver l’image du Cameroun et désavoue toute autre initiative privée sous le label « Miss Cameroun ». Cette décision intervient alors que le Comica a donné une conférence de presse le 18 décembre dernier pour lancer la 14ème édition du concours « Miss Cameroun » et présenter le véhicule offert à sa future gagnante. Ingrid Solange Amougou, la présidente du Comica, n’a pas officiellement réagi à cette sortie du ministre des Arts et de la Culture.

Mais, les choses pourraient ne pas en rester-là étant donné que le concept « Miss Cameroun » est protégé sous le nom de l’association Orphee.  Cependant, l’Etat s’arroge le droit de préemption et rappelle qu’il a apporté son soutien financier et matériel à cette initiative, jusqu’ici privée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *